Daniel BOISSERIE

Député de la Haute-Vienne                                            Saint-Yrieix, le 12 juin 2014

 

 

               Cher Monsieur,

             

               J’ai bien reçu votre courrier électronique en date du 5 juin dernier par lequel vous me faites part de votre opposition au rattachement du Limousin aux régions Centre et Poitou-Charentes.

               Comme vous, je m’oppose à ce redécoupage administratif qui créerait un espace géographique de près de 400 kilomètres du nord au sud. Je soutiens la nécessaire simplification de notre mille-feuille territorial qui doit aboutir à une plus grande cohérence et une plus grande lisibilité pour nos concitoyens.

      Cependant, je crains que les réalités locales n’échappent complètement aux technocrates parisiens. J'espère par conséquent qu'il ne s'agit que de propositions car tout a été "ficelé" sans aucune concertation avec les parlementaires qui sont eux - faut-il le rappeler - les représentants du peuple et les législateurs.

         Un certain consensus se faisait sur un rapprochement du Limousin avec l'Aquitaine en intégrant dans la même région les deux départements charentais. Le Limousin est de culture occitane et fait partie depuis des siècles de ce grand Sud-ouest. C'est ce grand territoire qui rassemble les identités économiques, culturelles, historiques et géographiques. Ce n'est pas le cas du projet qui nous est présenté.

      Il est inacceptable en l'état et j'espère que l'Assemblée nationale aura le dernier mot pour faire respecter les choix des habitants de la Haute-Vienne, de la Corrèze mais aussi de la Creuse si cette dernière souhaite rallier le Massif-Central. Il est clair par conséquent que je ne voterai pas cette réforme dans sa configuration actuelle.

            Je vous prie de croire, cher Monsieur, en l’assurance de mes sentiments dévoués.

 

                                                                                        Daniel BOISSERIE